Article de La Nouvelle République (19 octobre 2014)

Article de la Nouvelle République de 19 octobre 2014 - Stéphane Delannoy

L’histoire du SEB est indissociable de la figure de Jean-François Mercurio, premier maître (sourd) de la classe bilingue et Michel Lamothe lui a rendu hommage

 

Depuis octobre 1984, Poitiers compte une classe de maternelle dans une école publique dans laquelle la langue des signes française (LSF) est enseignée. Le service d’éducation bilingue (SEB) de l’association Deux langues pour une éducation Centre Ouest (2LPE-CO) célèbre cet anniversaire durant trois jours, depuis hier.
« La journée de samedi est consacrée à l’histoire, celle de dimanche au présent et lundi à l’avenir », résume Michel Lamothe, directeur fondateur de l’association. Analysant la situation, il souligne la confrontation entre les deux visions, celle socio-linguistique de l’association, opposée à celle médico-thérapeutique de ceux dont l’objet est de supprimer la surdité, sans admettre la réalité de la culture sourde, véhiculée par la langue des signes française.

Une vision globale de l’enfant sourd

2LPE-CO, basée à Poitiers (9, avenue Robert-Schuman) s’occupe de l’éducation des enfants sourds de la maternelle à l’âge adulte, y compris en formation professionnelle. Les cinq services dirigés par Chrystell Lamothe (la fille de Michel) emploient une trentaine de salariés pour encadrer 42 élèves, surtout sur Poitiers.
« L’enseignement de la LSF dans les classes est encore trop rare : entre 2 et 4 % », souligne Chrystell. Il reste du chemin à faire.

Au lycée Saint-Jacques-de-Compostelle (Saint-Eloi) à Poitiers. Aujourd’hui : dès 9 h, présentation du SEB et des projets. 15 h 45 : témoignages de parents et d’élèves. 20 h 30 : projection de films et de photos. Demain : de 9 h à 12 h, le point national, notamment sur l’enseignement de la LSF dans les académies. Contact : http://seb.poitiers.free.fr/seb.htm

Stéphane Delannoy
Infos locales, Infos nationales, Livres, presse...Permalink

Laisser un commentaire