Plan 2010-2012: un fourre-tout qui oublie l’accès précoce à la LS…

Ce « Plan 2010-2012 en faveur des personnes sourdes ou malentendantes » est en effet un plan fourre-tout qui ferme les yeux sur le non-accès à la langue des signes pour les jeunes enfants sourds !

Voici un plan fourre-tout qui concerne aussi bien le jeune enfant sourd de naissance que la personne âgée devenant sourde.
Mais le plus inquiétant tient au constat fait à propos de l’éducation des jeunes sourds: la loi de 2005 aurait quasiment privilégié l’option bilingue au détriment de l’option oraliste avec LPC !!!
Aussi propose-t-il de soutenir le recours au LPC et accesoirement de renforcer quelques SAFEP et CAMSP dont la plupart sont déjà bien engagés dans le refus de permettre aux jeunes sourds l’accès précoce à la langue des signes: « Non, Madame, nous ne sommes pas opposés à la langue des signes, mais vous savez, pour votre fils, ça peut attendre un peu… ».

Car le grand scandale, malgré la loi de 2005 qui a « reconnu » la langue des signes, c’est que la plupart des jeunes sourds n’ont pas accès à cette langue ou bien tardivement. Le dépistage précoce systématique associé à la proposition (l’injonction?) elle aussi systématique de l’implantation cochléaire laissent peu de place au nécessaire cheminement des parents et à une rencontre avec la langue des signes.

Pour connaître le plan:
http://cis.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_en_faveur_des_personnes_sourdes_ou_malentendantes_-_10_02_2010.pdf
A lire d’urgence le texte de réaction d’ André MEYNARD

A voir aussi le site de Benoit Drion:  http://bdrion.over-blog.net/

Infos nationalesPermalink

Une réponse à Plan 2010-2012: un fourre-tout qui oublie l’accès précoce à la LS…

Laisser un commentaire