AG 2009: le rapport moral de la présidente…

Après une quinzaine d’année de bons et loyaux services comme présidente de 2LPEco, Catherine TEXIER a annoncé qu’elle ne se représenterait pas à la présidence. « Place aux jeunes » dit-elle.
Voici le rapport moral qu’elle a présenté lors de la dernière AG:

Pour notre association, comme pour toute association, l’Assemblée Générale marque un temps fort de la vie associative, pour le Conseil d’Administration, à qui les membres ont accordé leur  confiance, et pour les membres à qui le CA se doit de rendre compte de la confiance accordée. Il s’agit donc d’un rendez vous important entre les membres et les instances « dirigeantes » et l’occasion de s’interroger sur l’action passée pour mieux réfléchir aux orientations futures de l’association.

Il me semble que cette Assemblée Générale marquera une étape dans la vie de notre association et ce, à plus d’un titre.

Tout d’abord en ce qui concerne le Conseil d’Administration.
Depuis que nos comptes et de façon beaucoup plus large le fonctionnement global de notre association  sont soumis à l’examen d’un commissaire aux comptes, nous avons pris conscience de la nécessité de faire évoluer certaines pratiques, et nous nous efforçons de fonctionner avec encore davantage de rigueur tant dans la gestion administrative que dans le fonctionnement du CA. Et pourtant, malgré nos efforts, nous nous retrouvons avec un rapport que nous devrons assumer et qui doit nécessairement nous interroger.
Le chemin a été long depuis la naissance de l’association nationale 2 LPE en 1980, puis de son émanation régionale 2 LPE CO en 1988. Nous sommes passés d’une toute petite association militante, portée par la conviction et l’énergie de ses membres à une association qui s’est largement développée, et porte des projets divers : SEB, service lycéens, service d’interprètes, service de cours de langue des signes,… avec des partenaires multiples, et une reconnaissance nationale. Ce sont aussi des emplois, un gros budget à gérer, une lourde responsabilité pour le directeur et pour le CA
Notre priorité, notre raison d’être, est un projet humain en direction des enfants sourds et notre association est toujours, majoritairement, animée par des militants. Le Conseil d’Administration est toujours composé de bénévoles portés par leur engagement pour les enfants sourds et les projets liés à la question de l’éducation.
Les règles imposées par la taille de notre association et rappelées par le commissaire aux comptes nous mettent face à des exigences qui font appel au niveau du CA à des compétences administratives d’ordre quasi professionnel. J’affirme la sincérité, la bonne foi, la bonne volonté du CA, mais actuellement, il est nous difficile de répondre aux conditions exigées. La question pour nous est de savoir comment rester une association de militants, avec un Conseil d’Administration dont le souci est de répondre à la demande des parents et des usagers, tout en étant conformes aux textes, sans pour autant basculer dans un CA « professionnel » où le souci de gestion risquerait de nous faire perdre la dimension humaine de notre projet.

Le deuxième point que je souhaite évoquer c’est le tournant qu’a à vivre l’association aujourd’hui.
Michel Lamothe notre directeur des services depuis 19 ans a pris la décision de passer le relais à partir du 01/09/09. On ne dira jamais assez combien l’association, le projet bilingue doivent à Michel. Chacun connaît son engagement de militant infatigable,  ses compétences dans des domaines variés : histoire de la surdité et de l’éducation des enfants sourds, linguistique, sociologie, pédagogie, politique…. Sa capacité à mettre ces divers éléments en relation et en confrontation pour en tirer des analyses hors des sentiers battus, définir des concepts novateurs (immersion). Son talent de provocateur, d’agitateur d’idées, pour impulser des projets, … Sa volonté farouche de toujours mettre en avant les demandes des familles et les besoins des enfants en face d’administrations souvent frileuses, …. sa faculté en tant que directeur à écouter, accompagner les familles, à tirer le meilleur de l’équipe de professionnels, à faire reconnaître le Service d’Education Bilingue, à provoquer le CA, à prendre des risques….,
L’association souhaite marquer cette nouvelle étape en fêtant l’événement à plusieurs reprises : tout d’abord de façon festive à l’occasion de la fête de fin d’année ; mais aussi de façon plus formelle en prenant le temps de faire le point sur des concepts que Michel a précisément initiés lors d’une journée en septembre ou octobre, un temps de réflexion pour aller plus loin…. Et nous avons bien l’intention de faire encore appel à ses compétences à l’avenir…. Un seul mot en résumé : merci …
Bienvenue à Chrystell comme directrice…. qui a déjà commencé à prendre la mesure de l’emploi, à qui le CA accorde toute sa confiance et que nous accompagnerons du mieux possible.

Je tenais à vous informer lors de cette AG, de ma décision de ne plus assumer la présidence de l’association. Le choix de la présidence de l’association ne relève certes pas de l’AG, mais j’estime vous devoir cette information puisque j’assure la présidence depuis 15 ans. J’ai fait mon possible et j’ai mis beaucoup de moi-même au service de l’association … J’ai vécu les hauts et les bas liés à la fonction, connu du découragement face à des comportements individualistes, de la lassitude devant l’immobilisme des institutions et des administrations, de l’incompréhension, ….
Mais je tiens surtout à vous faire part de mon bonheur à avoir participé au projet 2 LPE, de la richesse des rencontres ici et à travers la France, du bonheur de travailler avec des personnes d’exception, avec vous tous (Michel, Myriam, …), et je tiens à vous remercier ici de la confiance que vous m’avez accordée.
Je tiens aussi à remercier le CA qui a toujours été présent et solidaire et sans qui je n’aurais pas pu assurer ces mandats, …
Et un grand merci à Philippe qui m’a largement soutenu et à mes enfants…
J’ai donné ce que j’ai pu … j’ai beaucoup reçu
mais le temps est venu de passer le relais.
Je me représenterai au CA– je solliciterai donc votre confiance à nouveau mais sans prendre de responsabilité –  pour accompagner le nouveau bureau et la nouvelle directrice.
Est-ce judicieux de partir en même temps que Michel ? on peut se poser la question… , on peut surtout prendre cette occasion comme une chance à saisir car il vous appartient d’agir sur l’avenir de l’association, d’exercer votre pouvoir sur le choix des dirigeants et sur les orientations de l’association en nommant les membres du CA, d’apporter des énergies nouvelles, , d’installer un nouveau fonctionnement, de démarrer une nouvelle vie associative , …

Autre évolution à relever me semble-t-il pour l’année 2008
Peut être cette année marquera-t-elle un tournant pour la vie de 2 LPE au sens large. L’année 2008, c’est la création de 2 LPE Pays d’Oc …, l’ouverture de classes bilingues en immersion à Massy, l’Université d’Eté et les vacances bilingues de 2 LPE Politique Bilingue avec 2LPE Pays d’Oc (près de 200 personnes en juillet à Montpellier et encore autant de prévus pour l’UE 2009) et la parution des textes officiels sur l’enseignement de la langue des signes à l’école en septembre 2008
Je reprendrai juste les termes de Michel, qui en tant que membre expert au Ministère de l’Education nationale, a beaucoup bataillé pour ces textes :
« Durant  deux siècles entre les mains du ministère de l’intérieur et du culte, puis de l’hygiène, de l’assistance et de la prévoyance , puis de la solidarité , des affaires sociales …. le tout dans un déni du droit à la langue des signes  … nous voilà après 30 ans de militantisme pour « le bilinguisme » et le droit à « l’école de tous » dans le cadre de 2LPE , heureux des circulaires du 21 /08/2008 (BO  de l’Education Nationale du 4 Septembre 2008) qui organisent les intentions de la loi de Février 2005 .
Un sentiment de bonheur … même si tout n’est pas parfait … « un autre monde est possible « .. ».

Et voici ce que j’adressais  aux membres dans un courrier pour la rentrée 2008,
« Cette rentrée scolaire ne sera à nulle autre semblable….
Prenons tous la mesure de l’événement, … !
Nous devons beaucoup à la participation du directeur des services de l’association, Michel Lamothe, au groupe d’experts, à sa volonté intransigeante de faire participer des professionnels mais aussi des parents aux différents groupes de travail. Et il serait injuste de ne pas évoquer ceux qui ont travaillé dans l’ombre : les équipes pédagogique et administrative du SEB qui ont alimenté le projet par leur réflexion et par leur travail.
Pour les enfants, merci à vous tous ! » .. ; c’était en septembre 2008

Est-il aujourd’hui possible de tenter de réparer une injustice du passé ?
Pour mener ses projets, notre association s’efforce de maintenir des équilibres fragiles parents/professionnels, sourds/entendants, anciens/nouveaux…. Equilibres qui demandent à chacun un travail sur soi pour dépasser sa propre « étiquette » de parent, de professionnel, de sourds ou d’entendant…
La parution des textes officiels, la reconnaissance nationale dont bénéficie le SEB et à travers lui 2 LPE, doivent beaucoup à Michel et sont  bien l’illustration de la richesse de la complémentarité des uns et des autres. Les classes bilingues sont nées de la force de cette union au sein du mouvement 2 LPE … et pourtant dans les années 87, 88, les sourds et les parents s’emparant du projet 2 LPE  sur l’idée d’une légitimité qui leur serait propre, tentaient d’évincer les professionnels du projet 2 LPE. Il a fallu un long travail pour revenir à un projet où chacun trouve sa place.
Jamais l’association ne connaîtrait cette reconnaissance sans l’engagement de Michel en tant que professionnel, en tant que militant et sans l’union parents/professionnels, sourds/entendants. Puisse en tout cas cette phase de l’histoire rester dans nos mémoires pour éviter d’avoir à la revivre.

Enfin, dernière évolution qui me touche beaucoup…, les classes bilingues ont pu naître et vivre grâce à l’engagement solidaire des parents et à leur reversement de l’AES, ce qui a permis de rémunérer les professionnels des classes bilingues. Cet engagement a tenu pendant des années, après même l’agrément du Service d’Education Bilingue par la DASS jusqu’au jour, où des familles ont contesté ce reversement et la gestion collective de ces AES. Depuis ce jour, les familles ont conservé les prestations au service de leur enfant.
Et pourtant, face aux difficultés du Service Lycéens, nous assistons à un début d’évolution avec des engagements d’étudiants ou de familles à reverser une part de leur PCH et avec l’organisation par les étudiants d’un loto solidaire : gain de 1 400€ (pour lequel ils ont entièrement pris en charge l’organisation, les frais des lots, l’achat des boissons) et je tiens à saluer cette initiative qui montre que nous avions bien raison de faire un pari sur l’avenir…

Alors je voudrais finir sur un grand coup de chapeau, à Michel, aux jeunes, aux familles, à tous ceux qui nous ont invités et nous invitent à nous dépasser et à les accompagner dans cette démarche de solidarité …

L’association a parcouru un long chemin ….
une longue route s’ouvre devant nous….et  l’avenir nous appartient… !

Merci à vous tous

Catherine TEXIER
Juin 2009
Association 2 LPE co – Assemblée générale 2009
Rapport moral pour l’année 2008

La vie de l'associationPermalink

Laisser un commentaire