Bernard Mottez

Bernard Mottez, juillet 2000, Poitiers

Bernard Mottez, juillet 2000, Poitiers

La surdité est un rapport…

« Il faut être au moins deux pour qu’on puisse commencer à parler de surdité. La surdité est un rapport. C’est une expérience nécessairement partagée« Voilà ce que Bernard MOTTEZ répétait souvent parce qu’il était un observateur attentif des choses de la surdité et surtout des rapports entre les sourds et leur entourage. C’est sans doute pour cela qu’il a toujours été un compagnon chaleureux et vigilant de notre association.

J’ai souvenir de son écoute, lors des stages de 2lpe notamment, quand sourds ou parents l’interpellaient.  Car c’est sans doute cette écoute, nouvelle dans les années soixante dix, à l’opposée de la bienveillance navrée et au fond méprisante qui prévalait quand un sourd rencontrait un entendant -et notamment universitaire!-, qui a permis aux sourds de commencer à se sentir humains à part entière, êtres de langage et dignes d’intérêt à leur propres yeux puis aux yeux des autres.

Dès le début de son travail avec les sourds, avec son ami américain Harry Markowicz et quelques autres personnes entendantes, il a porté un autre regard sur la surdité, mettant en oeuvre et précédant notre slogan des années 80, « Un autre regard sur l’enfant sourd ».

Bernard est mort début janvier et nous avons perdu un ami.

Philippe Texier.


Un hommage de la communauté sourde lui a été rendu le 7 février

Liens:
http://hommagemottez.blogspot.com/
http://www.websourd.org/ (rubrique « patrimoine »)

L’Oeil et la Main lui rend hommage le 9 mars.
Aller voir

La vie de l'associationPermalink

Laisser un commentaire